Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait

Après une introduction de deux administrateurs de l’association, Claude Mathis et de Patrick Léonet, cette journée s’est déroulée en trois temps.

Tout d’abord, M. Laurent Konopinski, Psychologue et Directeur Général de l’association APPUIS, puis M. Jean-René Loubat, Docteur en Sciences Humaines, nous ont exposé les environnements législatifs qui nous rappellent que les personnes accueillies sont des citoyens à part entière, et qu’à ce titre, leurs droits doivent être affirmés, défendus et mis en œuvre. La société, dans sa globalité, doit évoluer pour permettre un accès pour tous et le plus large possible aux structures ordinaires de travail, de loisirs, de culture, …

Au cours de l’après-midi, nous sommes revenus sur nos réalisations qui s’inscrivent dans cette démarche (elles sont nombreuses), pour ensuite terminer sur la présentation des orientations posées dans le projet d’établissement. Conscients que la vision d’une société totalement inclusive peut paraitre aujourd’hui utopique, notre action s’inscrit toutefois de manière résolue dans cette direction afin que les droits des personnes que nous accueillons puissent progresser.

Cette journée s’est achevée par les discours de Prinio Frare, Président de l’Adapei Papillons Blancs d’Alsace et Gildas Le Scouëzec, Directeur Général qui ont réaffirmé les valeurs portées par notre association et la place prépondérante que tient le mouvement parental dans la défense des droits des personnes.

La citation de Mark Twain « Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait » a ponctué celle belle journée d’étude, nous rappelant que nos préjugés et habitudes ne doivent pas nous empêcher de construire un accompagnement ambitieux pour demain.


Pierre Badoc, Directeur des ESAT du Haut-Rhin