« Le secteur médicosocial vit depuis quelques années de profondes évolutions tant culturelles qu’économiques.
Ces évolutions, conjuguées au développement d’un secteur lucratif, nécessitent aux acteurs associatifs de repenser leur gouvernance.
Le mouvement parental, acteur historique, ne peut plus se permette d’être constitué d’une mosaïque d’associations avec certes des valeurs communes, mais peu de cohérence.
Le mouvement parental doit se structurer à la taille de nos grandes régions. C’est le seul moyen de devenir incontournable, d’être entendu, de devenir une vraie force de proposition.

UN MOUVEMENT PARENTAL FORT EST UN MOUVEMENT PARENTAL GESTIONNAIRE FORT.

C’est pourquoi une fusion concernant l’APAEI du Sundgau, n’était envisageable qu’avec une association du mouvement parental à taille régionale.
C’est tout naturellement que nous avons envisagé la fusion avec l’ADAPEI Papillons Blancs d’Alsace.

Le mouvement parental a un seul credo : améliorer la qualité de vie de la personne en situation de handicap comme de sa famille en lui permettant de s’autodéterminer dans ses choix, quelque soit son handicap.
C’est à nous, professionnels et bénévoles du mouvement parental, de proposer un modèle où tout le monde a sa place, quelques soient ses projets, son handicap, avec un panel de services et d’établissements pour y répondre.

ZERO SANS SOLUTION quelques soient le handicap et le projet de la personne !

Mon souhait est qu’à l’avenir nous fassions mieux car nous ferons autrement.

  • Autrement c’est devenir une plateforme ressource pour la personne en situation de handicap et sa famille en plus d’être une institution d’accueil ; C’est travailler en réseau avec le sanitaire, l’entreprise, l’école, le domicile.
  • Autrement, c’est un accompagnement qui s’appuie sur les bonnes pratiques et l’évaluation de l’efficacité de ces accompagnements pour l’usager.
  • Autrement, c’est   l’innovation sociale par redéploiement de nos moyens.
  • Autrement c’est proposer des expérimentations à nos tutelles. C’est être force de proposition.

Ce combat est celui du mouvement parental, c’est notre combat et ce sera le mien au sein d’APBA ! »