A4-T
La MAS de Turckheim, des travaux d’amélioration !

Les 3 pavillons de la MAS (maison d’accueil spécialisée) de Turckheim ont retrouvé une nouvelle jeunesse après 8 mois de travaux.

La MAS avant travaux

 

La MAS après travaux

MAS après travaux

Les pavillons se sont vu dotés d’une isolation extérieure avec une charpente rallongée et d’une climatisation. A l’intérieur, des murs ont été repeints, les portes et fenêtres ont été remplacées et l’électricité a été remise aux normes. Cette rénovation énergétique et de confort répondait aussi bien à une demande des résidents, des parents, des administrateurs, que des professionnels. « Il était grand temps d’améliorer les conditions de vie des usagers et de travail des professionnels » indique Véronique GIOT, directrice du Pôle Accueil Spécialisé. Il est vrai que les bâtiments dataient du début des années 80, le cadre de vie avait besoin d’être rafraîchi. Pour ce faire, le chantier s’est réalisé par tranche et les 36 résidents que comptent la MAS ont dû déménager au fur à et à mesure. Eric PARMENTIER, directeur du Pôle Hébergements et Services 68, et son équipe ont mis volontiers à disposition une aile de la résidence Cap Cornely de Mulhouse pour les usagers de la MAS de Turckheim. « C’était un vrai partenariat tant pour les usagers que pour les professionnels » souligne Véronique GIOT. En amont, les usagers, leurs familles et les professionnels ont visité les lieux afin de s’imprégner de leur nouvel environnement.

Pendant 8 mois, Cap Cornely a ainsi accueilli 12 résidents accompagnés par des professionnels de la MAS de Turckheim, qui ont choisi, sur la base du volontariat, de travailler dans un autre établissement le temps des travaux. Il était nécessaire de maintenir une prise en charge de qualité. Aussi bien les professionnels que les familles des résidents ont su s’ajuster et ont été parties prenante dans la réussite du projet.

La recomposition des groupes

Ces travaux, en plus d’apporter un nouveau confort, ont été l’occasion de revoir l’organisation. Auparavant, les pavillons accueillaient une douzaine de personnes ayant des handicaps différents. Un travail de réflexion sur les besoins et le rythme de vie des usagers a conduit à la création de groupes plus homogènes. Désormais, un pavillon accueille un groupe de personnes handicapées vieillissantes, un autre des personnes atteintes de TSA (Trouble du Spectre Autistique) et le dernier pavillon est dédié aux personnes poly-pluri handicapés encore dynamiques.
L’objectif de cette recomposition étant de favoriser le maintien des acquis, d’accompagner le vieillissement, de développer les techniques spécifiques aux TSA et, par les activités proposées, de développer leurs potentiels.

La composition des équipes a été revue en concertation avec les professionnels et chacun a pu se positionner au regard du projet d’accompagnement spécifique du pavillon.

Installés depuis le 29 octobre, l’équipe et les usagers prennent leurs marques, cela nécessite encore certains réajustements et engendre un travail de réflexion sur les projets spécifiques de chaque groupe.