Banner_P-5

HOPLA, UN OUTIL AU SERVICE DES TRAVAILLEURS

La méthodologie des 5 S provient de 5 verbes d’action japonais résumant les tâches essentielles à mener pour améliorer son environnement de travail. A la clé : une meilleure organisation des ateliers et des bureaux, qui deviennent plus claires et plus propres.  Pascal Lapp, directeur du Pôle travail 67, s’est inspiré de cette méthode, avec un groupe de travail dédié, ils ont repris l’idée mais à la sauce alsacienne, ils ont créé HOPLA (Harmoniser un outil de progrès lié à l’amélioration).

Mis en place en 2008 à l’ESAT de Sélestat, HOPLA est un outil d’amélioration continu de l’environnement de travail où le personnel s’implique pleinement. Chaque travailleur, pendant sa journée de travail peut faire une étiquette et indiquer le point qu’il souhaiterait voir améliorer. Les étiquettes sont ensuite affichées sur un tableau. Une fois par semaine, trois d’entre elles sont décrochées et discutées lors d’une micro réunion (environ 1/4 d’heure) animée par les travailleurs, « cela crée de la motivation » remarque Pascal Lapp, directeur du Pôle ESAT 67.

Quelques exemples :

Tout au début de la mise en place de HOPLA, une étiquette pointait le manque de place dans l’atelier, non pas que l’atelier était trop petit mais il était trop encombré. En appliquant la méthode HOPLA, tous ont adhéré à l’idée que les affaires doivent être triées, rangées, nettoyées et ordonnées. Et cela a tout changé, note pascal Lapp « ce qui est spectaculaire, c’est qu’on a trouvé beaucoup de place et cela a généré une dynamique dans l’atelier. »

Roland, travailleur en ESAT, a un jour compté le nombre de néons allumés en plein été. 90 avait-il noté sur son étiquette. Ils restaient tous allumés car certains travaux de montage avaient besoin d’une lumière d’appoint les néons étaient sur un même circuit électrique. Roland a proposé de les dissocier en deux circuits électriques. Grâce à Roland, l’ESAT fait des économies d’énergie, et lui avec sa bonne idée si simple mais à laquelle personne n’avait pensé, s’est senti valorisé.

06.2-2avant-apres.jpg