Action « Parlons Politique !!! »

Le SAVS de Lingolsheim appuyé et accompagné par le service ETAPES a pu proposer aux usagers du SAVS, du FHTH mais également au FAS de l’association Adapei Papillons Blancs d’Alsace des cafés débats autour de la thématique des élections présidentielles 2017 et de la politique en générale.

Ce projet fait suite à une réflexion sur l’accès à la citoyenneté des personnes en situation d’handicap et au projet européen TOPSIDE+ dans lequel s’était engagée l’association de 2014 à 2016. Le projet posait l’hypothèse que « l’entraide spontanée » ou « pair émulation » était un processus naturel dans le cadre des relations avec les autres, cependant il est moins spontané chez les personnes en situation d’handicap.

La préparation à l’action s’est d’abord construite autour de la formation des animateurs (les usagers) et les co-animateurs (les professionnels) et la présentation des outils pédagogiques proposés par le service ETAPES. Ce temps de formation de 3h30 a permis aux animateurs de s’approprier les outils et la pédagogie à adopter lors des « cafés débats ».

Nous avons pu valider la charte des « cafés débats » qui permet de recentrer le débat en permettant ainsi à l’animateur et le co-animateur de s’y référer car comme dit Frédéric (animateur) : « le sujet de la politique est difficile car souvent ça finit en bagarre car personne n’est d’accord… »

L’action s’est déroulée en deux temps, nous avons décidé de proposer deux dates phares : la première à la veille du premier et l’autre la veille du second tour des élections présidentielles.


Les samedis 22 avril et 6 mai 2017.

Ainsi par le biais d’affiche nous avons pu informer les usagers des différents services mais également des représentants de la mairie de Lingolsheim et différents partenaires de la ville de Lingolsheim. Ainsi, l’adjointe au Maire, Mme Martine FROMHOLZ et la conseillère municipale Mme Elodie STEINMANN ont pu assister à l’action du début à la fin. Cette présence a pu dégager des pistes d’inclusion des personnes en situation d’handicap notamment avec la proposition de l’une et l’autre d’avoir un assesseur en situation de handicap mental lors des prochaines élections (les législatives) en juin prochain à leurs côtés.

Le mouvement s’est concrétisé également avec la présence des médias, différents journalistes ont pu répondre présent et nous interviewer. Maéva, 22 ans, accompagnée par le SAVS 67 depuis 3 ans, s’est prêtée à cet exercice et en garde un très bon souvenir « la journaliste des DNA était très sympa, elle m’a écoutée et je pense qu’elle a compris que c’était important pour moi de voter. Moi j’ai fait les démarches pour m’inscrire sur les listes électorales, maintenant je reçois ma vrai carte d’électeur… »

C’est ainsi que le samedi 22 avril 2017 de 10h00 à 12h30, nous avons pu accueillir plus de trentaines de personnes en situation d’handicap des différents services de l’association pour s’entrainer à remplir son devoir de citoyen. Les animateurs par le biais de listes d’émargement ont pu remettre les outils pédagogiques et donner les explications nécessaires aux différents participants. Alain, 54 ans, accompagné par le SAVS depuis 6 ans, a pris très au sérieux son investissement « si on ne se bat pas, il n’y aura pas de lois pour nous… »

Plusieurs ateliers ont été proposés notamment :

Le jeu des 8 familles permettant d’identifier et de comprendre les différences majeures qui existent entre les différentes familles politiques. C’est un outil qui aide au questionnement comme l’indique Serge, 53 ans, accompagné par le SAVS depuis 17 ans : « je me rappelle de certains noms des hommes politiques comme Rocard… »

Les cartes candidats qui présentent les personnalités et les programmes des candidats à l’élection présidentielle de 2017. « Le programme c’est ce qu’ils promettent de faire mais qu’ils ne font jamais » affirme Guillaume, 22 ans, accueillit au FHTH du Landsberg.

L’atelier « Parlons Politique !!! » avec la présentation de Guillaume d’un PowerPoint retraçant l’évolution depuis la révolution du droit de vote notamment des femmes qui selon lui pense qu’il est injuste pour les femmes de pouvoir voter que depuis 1945 « Ne parlons pas des personnes handicapées alors, elles doivent faire un certain nombre de démarches pour avoir le droit d’être citoyen… » Mais aussi « avant il fallait payer pour voter, ce n’est que les riches qui pouvaient le faire, heureusement que cela a changé sinon il n’y aurait pas beaucoup de monde qui pourraient le faire… »

L’atelier « et si on faisait comme si » : permettait une mise en situation d’un bureau de vote, l’objectif étant de familiariser les personnes avec l’acte de vote.

Nous avons procédé au dépouillement et affiché les résultats : il en résulte qu’à égalité parfaite ; les candidats au deuxième tour de l’élection présidentielle pour les participants sont :

Emmanuel MACRON > 6 Voix

François FILLON > 6 voix

Marine LEPEN et Jean-Luc MELENCHON ayant obtenu trois voix chacun. Un jour plus tard nos votes ne nous donneront pas raison comme le dit Michel, 52 ans, accueillit au FHTH de Mutzig « Il y a eu des manifestations dans la rue, parce que les gens ne sont pas contents des résultats… »

Un temps convivial est proposé à l’issu des ateliers permettant de continuer le débat. Certains sont heureux de pouvoir échanger avec les journalistes et les différents intervenants. L’ambiance est plutôt festive mais empreinte d’inquiétudes quant aux résultats du premier tour.

RDV pris le samedi 6 mai 2017 de 10h00 à 12h30 où la présence d’une vingtaine de personne au nouveau café débat « Parlons Politique !!! » est acté.

Comme l’indique Frédéric « le vote blanc ça ne sert à rien, il y a beaucoup de gens qui ont décidés de ne pas aller voter ou mettre un billet de 50 euro pour Pénélope… » l’influence de notre deuxième RDV est-il le reflet de l’ambiance nationale face à l’enjeu de l’élection du nouveau président de la république !!!

Pour cette deuxième action, le service ETAPES a travaillé jour et nuit pour proposer des outils d’aide à la décision et ouvrir le débat sur l’enjeu des présidentielles et le résultat du premier tour.

L’animation se déroule dans les mêmes conditions que la précédente et permet le visionnage des programmes des deux candidats à l’élection présidentielle. Un PowerPoint retraçant les pourcentages des candidats du premier tour ouvrant le débat sur les résultats vient compléter l’action.

Dans un second temps, les différents animateurs proposent d’expliquer les différents programmes par thématique (santé, emploi,) et remettent un document d’aide à la décision. Cela permet de pouvoir s’exprimer par thématique : quelles seraient les propositions qui nous paraissent les plus pertinentes ?

La présence de l’article paru dans le DNA vient donner de l’importance à une telle action car elle démontre l’intérêt à promouvoir l’accès aux droits et à la citoyenneté des personnes en situation de handicap malgré la loi de 2005 qui pour rappel venait déjà affirmer ces mêmes droits…

Comme en témoigne Gilles, FHTH « j’ai peur de la fermeture des frontières et du passage au francs, comment va faire Marine LE Pen, je ne comprends pas trop pourquoi elle veut faire ça, il y a des choses plus importantes que ça à faire avant… »

Michel, FHTH : « moi j’ai besoin de partage, je suis contre la fermeture des frontières, ils vont faire quoi tous ces gens ??? »

Céline, FHTH : « Emmanuel MACRON, il est plus pour la France !!! »

Gilles, FHTH : « c’est intéressant le parcours des deux candidats mais ça sert à quoi de savoir s’ils ont des enfants ???

Sylvie, FHTH : « Marine LE PEN, elle veut enlever l’Euro, mais qu’est-ce qu’elle va mettre à la place ?

Batoul : « Elle est moins pour le peuple par rapport à MACRON, elle veut limiter l’immigration… »


La présence de l’article paru dans le DNA vient donner de l’importance à une telle action car elle démontre l’intérêt à promouvoir l’accès aux droits et à la citoyenneté des personnes en situation de handicap malgré la loi de 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes en situation d’handicap, qui pour rappel venait déjà affirmer ces mêmes droits…

Fort est de constater que de tels actions gratifient nos pratiques professionnelles et nous confortent dans nos choix de réitérer et de pérenniser pour promouvoir les droits des personnes accompagnées à l’ADAPEI PAPILLONS BLANCS D’ALSACE.


Nathalie ALMEIDA
Coordinatrice du SAVS